Bandeau inférieur

Solidarités/Projet de Campus Emmaüs aux Bas Prés

Projet de Campus Emmaüs aux Bas Prés

Zoom


Centre de formation de personnes bénéficiant de la protection internationale de la France (droit d'asile) en vue de leur intégration professionnelle (sur des métiers en tension) et sociale.

Sessions de 6 mois.
Effectifs : jusqu'à 300 stagiaires, lorsque le Campus aura atteint sa "vitesse de croisière".

www.emmaus-solidarite.org

EMMAÜS Solidarité a été fondée en 1954 par l'abbé Pierre.
Association laïque, reconnue d'intérêt général, membre d'EMMAÜS France et d'EMMAÜS International, EMMAÜS Solidarité œuvre depuis 63 ans pour que chacun trouve une place dans la société.

Dernières actualités

Situation du projet au 11 mai 2018 :

Constatant que le projet tel que monté par Emmaüs avec l'Etat ne répond pas aux attentes de la ville, le Prefet de Région décide de l'ajourner.

Plus de précisions dans le courrier du Maire qui a été distribué à tous les habitants mi-mai.

Situation du projet au 8 mai 2018 :

La mairie a promis le 12 avril d'entendre les préoccupations exprimées par les habitants.

L'une des plus fréquentes concerne le nombre de stagiaires prévu sur le site. La mairie est actuellement engagée dans une discussion avec la Préfecture et Emmaüs pour obtenir une montée progressive en régime avec un effectif limité au départ, fin de s'assurer du bon contrôle d'Emmaüs Solidarité sur le Campus et ses stagiaires.

Dernière réunion tenue à ce sujet en Préfecture le 7 mai : les positions restent éloignées.

Dans l'hypothèse d'un accord, un protocole tripartite sera établi entre l'Etat, Emmaüs Solidarité et la Ville, pour donner au projet les meilleurs chances de réussite dans le respect des aspirations des Jovaciens et de l'intérêt des futurs stagiaires. Ce protocole sera soumis à la validation du Conseil municipal.

Contexte du projet :
C'est un projet initié par la Préfecture de Région dans le courant de l'été 2017 et dans le cadre du volet intégration du plan gouvernemental d’actions présenté le 12 juillet 2017 (dispositifs combinant hébergement et formation afin de faciliter l’accès à l’emploi, en particulier pour les réfugiés majeurs isolés).

La mairie de Jouy-en-Josas n'en a été informée qu'incidemment par le propriétaire en titre du site, en octobre 2017.

Des contacts ont eu lieu, à la demande de la mairie, avec l'association Emmaüs Solidarité, à partir de décembre 2017. Emmaüs Solidarité, à cette époque, n'était que candidate à l'exploitation du site, sur des termes  relativement généraux, dont la mairie n'a pas eu connaissance (contrat exclusivement Etat-Emmaüs).

Les termes détaillés du projet n'ont été connus que le 3 avril 2018, après que la candidature d'Emmaüs Solidariré ait été retenue (ces termes sont accessibles dans le document de présentation téléchargeable ci-dessous) et que le Président d'Emmaüs ait confirmé (le 2 mars 2018) son engagement.

Une rencontre avec la Préfecture de Région, organisée le 22 mars 2018 par le député Jean-Noël Barrot, a permis de clarifier la situation et mis enfin la mairie en capacité de communiquer sur le projet, au-delà de la brève mention qui en avait été faite dans le Mot du Maire de février 2018.

Ce fut l'objet de la réunion publique du 12 avril dernier (annoncée dans l'Agenda du mois d'avril, sur la page d'accueil du site Internet, 2 fois dans la newsletter et par voie d'affichage dans la ville) et le thème central du Mot du Maire de mai 2018.

    Réunion d'information sur le projet du 12 avril 2018, en présence du Secrétaire gérénal de la Préfecture, des responsables d'Emmaüs Solidarité et de l'école Jeanne Blum :

    Zoom

    Zoom

    Zoom

    Présentation du site des Bas Prés

    Dernières modifications : 12/04/2018

    Présentation du projet Emmaüs

    Dernières modifications : 13/04/2018


    Lecture numérique du Mot du Maire de mai 2018 : 
    www.calameo.com/books/0016250723955d91c9b14


    N'hésitez pas à nous contacter pour : 
    nous faire part de vos interrogations
    vous inscrire à la visite du site (fin mai)
    vous inscrire au comité de suivi du projet