Bandeau inférieur

La mairie/Cimetière communal

Cimetière communal

Service Etat-civil de la Ville de Jouy-en-Josas
Tél : 01 39 20 11 15 - Fax : 01 39 56 17 98
Contact : Olivier RENOULT

Cimetière de Jouy-en-Josas
Rue Saint-Roch
Horaires :
Du 1 octobre au 31 mars : 8h30-17h30, tous les jours de la semaine.
Du 1 avril au 30 septembre : 8h30-19h30 du lundi au samedi et 8h30-18h00 le dimanche.
Sauf dispositions exceptionnelles (intempéries ou risques à la population)

Concessions funéraires

Reprise de concessions funéraires au 31 décembre 2016

Au 31 décembre 2015, la commune de Jouy-en-Josas procèdera à la reprise de terrains concédés temporairement et non renouvelés dans le cimetière communal (Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l’article L. 2223-15).

Les familles désirant faire enlever les monuments, retirer barrières et ornements funéraires, devront en faire la déclaration à la Mairie avant le 31 décembre 2015.

Concessions arrivant à échéance en 2015

Concessions arrivant à échéance en 2016

Concessions arrivant à échéance en 2017

Inhumation

L'inhumation est possible au cimetière de la commune (en pleine terre, caveau, case de columbarium, cavurne) pour :

  • Les personnes décédées sur le territoire de la commune, quel que soit leur domicile
  • Les personnes domiciliées sur le territoire de la commune, quel que soit le lieu de décès
  • Les personnes et leurs ayants droit déjà titulaires d'une concession au cimetière communal, quels que soient leur domicile ou le lieu de décès

Dans tous les cas, vous devez vous adresser à une entreprise de pompes funèbres pour organiser les obsèques.
Vous trouverez ci-dessous une liste des opérateurs funéraires des Yvelines habilités par la Préfecture :

Les personnes de plus de 75 ans habitant la commune peuvent obtenir une concession de terrain dans le cimetière communal avant un décès.
 
Les concessions de terrain sont accordées pour une durée de 15, 30 ou 50 ans renouvelables.
Les cases de columbarium ou les cavurnes (espace cinéraire) sont accordés (seulement au moment du décès) pour une durée de 10, 15 ou 30 ans renouvelables .
 
Les concessions sont concédées moyennant le versement d'une redevance (à l’ordre du Trésor Public) dont le montant est réévalué chaque année (en fonction de l’indice des prix à la consommation), et réparti entre la Commune (2/3) et le Centre Communal d'Action Sociale (1/3).

Incinération

Si vous choisissez de procéder à une incinération, vous devez vous renseigner directement auprès d'une entreprise de pompes funèbres.
Vous trouverez ci-dessous la liste des opérateurs funéraires habilités par la Préfecture :

Les urnes funéraires peuvent être remises à la famille ou, sur autorisation du Maire, déposées dans un columbarium, un cavurne, une sépulture de famille en pleine terre, une case ou le vide sanitaire d'un caveau.
Sur autorisation du Maire, les cendres peuvent être également dispersées dans un espace public cinéraire destiné et aménagé à cet effet : le jardin du souvenir situé dans l’espace cinéraire.
Les titulaires de concessions de terrain peuvent également, sur autorisation du Maire, faire sceller des urnes cinéraires sur leurs monuments.

Loi relative à la législation funéraire publiée le 20 décembre 2008 au Journal Officiel : il est interdit de conserver les urnes à domicile même si la possibilité de les enterrer dans une propriété reste prévue.

Obligations du concessionnaire

Les sépultures sont à la charge du concessionnaire et des ayants droit. Un défaut d'entretien peut engendrer la reprise de la sépulture par la Ville.
 
Après le décès du concessionnaire, la concession appartiendra à l'ensemble des ayants droit (héritiers).
 
Le concessionnaire et ses ayants droit disposent d'un délai de 2 ans pour renouveler la concession arrivée à échéance. La nouvelle durée de concession (15, 30 ou 50 ans) coïncide nécessairement avec la durée initiale ou peut être de plus longue durée (pour les concessions de 15 et 30 ans).
 

Démarches en cas de décès

Logo

Un Evènement de vie est un fait marquant touchant une majorité de personnes et qui génère un nombre important de démarches complexes auprès d'organismes divers.

L'objectif du service en ligne que nous vous proposons est de vous guider dans les démarches à accomplir, qu'elles soient locales ou nationales.

Démarches pour l'évènement de vie "J'ai un proche qui décède"

Entretien des espaces verts du cimetière

Le cimetière a, de tous temps, réclamé un effort particulier pour son entretien :
Les adventices indésirables ont la fâcheuse tendance à croître dans les espaces les plus étroits (interstices entre tombes, joints de pavés, imperfections des revêtements…).
Contrairement aux autres espaces verts de la commune où est pratiqué le zéro-phyto depuis près de 10 ans, jusqu’à l’année dernière, lors des fortes pousses de printemps, nous pulvérisions un herbicide dans ces espaces difficiles d’accès, pour maintenir les espaces « propres ».
 
Nous avons décidé en 2016 de ne plus avoir recours aux produits chimiques.
Cela va modifier peu à peu l’aspect de notre cimetière. En effet, pour ne pas avoir à recruter un personnel saisonnier pour arracher les mauvaises herbes, nous allons engager les actions suivantes :
. Engazonnement avec des gazons à croissance lente d’un certain nombre d’espaces interstitiels entre tombes ; dans les plus grands, plantations de vivaces couvre-sols, ou semis de gazon fleuris, nécessitant moins d’entretien.
. Arrachage des revêtements dégradés dans les petites allées secondaires pour, là aussi, les engazonner avec des gazons à croissance lente.
. Jointoiement au mortier rapide entre socles de tombes.

Parallèlement, avec l’aide financière de l’Agence de l’eau Seine Normandie, les agents seront dotés d’un matériel spécifique fonctionnant sur batterie pour travailler dans les espaces les plus resserrés (en particulier des débroussailleuses à tête spéciale anti-projection).
L’abandon des désherbants est nécessaire à la préservation de la ressource en eau. Celui-ci conduit à une nouvelle gestion des espaces verts et plus particulièrement à la modification d’aspect de notre cimetière. Nous sommes persuadés que les Jovaciens comprendront cette évolution indispensable et qu’ils mettront à profit cette expérience de nouvelles pratiques dans leurs propres jardins.
Dans quelques années, les désherbants ne pourront plus être appliqués.

2017 : seconde année sans usage de désherbants dans le cimetière de Jouy !
Grâce à l’aide financière de l’Agence de l’Eau Seine Normandie, la ville a acquis un matériel spécifique qui permet de mécaniser la taille des adventices indésirables sans causer de dégâts sur les tombeses.
Avec ce matériel, on évite le recours aux désherbants totaux qui sont rémanents et qui polluent les nappes phréatiques et les rivières.
Parallèlement un marché est en préparation, qui vise, dans les 3 ans à venir, à transformer certaines allées aujourd’hui revêtues d’enrobés fissurés, par des cheminements engazonnés. Le gazon sera un gazon à croissance lente qui ne demandera que quelques tontes dans l’année.
Les tâches de désherbage, toujours rébarbatives, seront ainsi allégées.