Service Urbanisme de la Ville de Jouy-en-Josas
Tél : 01 39 20 11 35

Le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le mardi de 13h30 à 17h







Projet immobilier Franco Suisse en centre ville




Les travaux vont démarrer au cours de l’automne 2021
Date prévisionnelle de fin des travaux : date communiqué prochainement.
Nombre de logements : 129 dont : 45 logements aidés et 85 logements en accession à la propriété.


PRESENTATION DU PROJET





Le projet s'étend sur 16 000 m², 8500 m² sont aménagés en espaces publics et rendus à la ville à la fin du projet. Il comprend 7 bâtiments. Leur emprise au sol est seulement de 22.7 % de la surface totale.



Les bâtiments :
5 Bâtiments de 84 logements accession à la propriété et 2 bâtiments de 45 logements sociaux au total. Une vingtaine de logements sociaux seront attribué à du personnel de la SNCF et 15 par la ville dans le cadre de son contingent.
Deux bâtiments sont construits en ossature bois avec une isolation en chanvre et un enduit en chaux sable.


Développement durable :
Le projet a été sélectionné par l'ADEME dans le cadre d'expérimentation bas carbone.
La performance énergétique de tous les bâtiments est supérieure à la RT2012- de 30% à -38% ! Un système de récupération de chaleur sur les eaux usées est prévu pour la production d'eau. Tous les bâtiments seront équipés de bacs de compostage, toutes les places de parkings seront pré-équipées pour recevoir une prise de recharge véhicules électriques


Les aménagements :
La halle de marchandise va être rachetée et rénovée par le bailleur social. Il sera prévu un groupe de réflexion regroupant les jovaciens et les futurs habitants du quartier afin de définir la destination finale de cette halle.
Des aires de jeux d’enfants, et un terrain de boule sera implanté.
Environ 200 arbres seront replantés




HISTORIQUE DU PROJET :

Ce terrain privé, anciennes friches SNCF et propriété de Sovafim (société de défaisance de RFF) a été vendu au promoteur Franco Suisse en 2006 (sous le mandat de Madame Le SAINT) pour un montant de 5.8 M€.
Un montant hors de portée du budget de notre commune pour envisager une préemption. En 2008, le promoteur a présenté à Jacques BELLIER, tout juste élu Maire, une barre d’immeubles de 350 logements le long de la voie ferrée. Ce projet a été refusé par la municipalité en place. Depuis cette date, le projet a été complétement réétudié avec de nouveaux architectes, avec l'exigence qu'il s'inscrive dans la requalification de notre cœur de ville (réaménagement des espaces publics, redynamisation des commerces, animation urbaine) et qu’il respecte les contraintes environnementales que nous lui avons fixées.

Le projet a également dû tenir compte des contraintes d'inondabilité énoncées par l'Etat, ce qui a abouti au projet actuel qui s'insère dans l'urbanisme du centre de Jouy et le paysage du fond de vallée. Cette opération permettra de dynamiser notre centre-ville, de pérenniser nos commerçants et de maintenir des classes dans nos écoles. A l'issue de ce programme plus de 8000 m² de parc, jeux et lieux de promenade vont être ouverts aux Jovaciens, qui s'ajouteront aux 8000 m² actuels du parc Oberkampf !




DEFRICHAGE DES FRICHES RFF



Dans le cadre de la préparation des travaux de construction qui démarreront cet automne, l'opérateur Franco Suisse a procédé à un nettoyage du terrain fin mars 2021.
Ce terrain est une friche sur laquelle a poussé une végétation spontanée depuis une trentaine d'années.
L’analyse phytosanitaire effectuée par des professionnels a révélé qu’il n’y avait aucun arbre remarquable sur ce site, où on ne trouve que moins d'une dizaine d'arbres de qualité, le reste étant constitué de taillis et de broussailles. De ce fait, l'Etat a exempté le promoteur d'une autorisation de défrichage.
Le projet prévoit de replanter 194 arbres ; ceux-ci s'intégreront dans un aménagement paysager qui doublera la surface du parc public actuel et sera pour l'essentiel en pleine terre afin de permettre l'absorption des eaux de pluie.
Les arbres situés hors de la parcelle du promoteur (parc Oberkampf avec le bord du bief) sont bien entendu conservés.







REUNION PUBLIQUE - 1ER JUIN 2021