La commune de Jouy-en-Josas est entourée de plusieurs bois


Les différents bois se répartissent dans tous les quartiers de Jouy-en-Josas :


Le Bois des Metz se situe entre le quartier des Metz et le Petit Jouy



Les Bois Chauveaux longent le quartier du Val d'Albian



Le Bois de l'Homme Mort (prolongé par le Bois du Rocher) descend du Domaine de la Cour Roland vers le centre ville puis vers l'Inra





L'Office National des Forêts a développé un site internet dédié à la forêt domaniale de Versailles.
Ce site permet de synthétiser les informations relatives à la forêt sous l'angle de la découverte. Il permet également de positionner toutes les informations relatives aux actualités de cette forêt qu'il s'agisse de gestion sylvicole, travaux forestiers, événements...







Abattages d’arbres pratiqués sur la commune




Coupes d'arbres dans le bois des Metz - mai/juin 2018
La mairie a exprimé son indignation auprès de la direction de l'ONF sur la façon dont les coupes ont été entreprises, notamment en raison de :
- l’absence de panneau explicatif, préalable nécessaire à la coupe,
- le non-respect de la bande préservée des 20m de long des bordures,
- une coupe au printemps, en pleine montée de sève, en pleine floraison pour certains, sans aucune information justificative.







Nouvelles orientations dans la gestion des forêts domaniales franciliennes, l’Office national des forêts veut amplifier la prise en compte des attentes de la population.

L’ONF va appliquer une nouvelle stratégie organisée autour de trois axes :
- Vers la fin des coupes rases,
- Une meilleure maitrise des exploitations,
- Une gouvernance participative des forêts.




Sur le territoire de notre commune il existe de nombreux endroits arborés sous forme de parcs, promenades ou forêts  communales. L’entretien de ces parties boisées requiert une surveillance régulière de nos arbres et un diagnostic de leur état de santé. 

Les arbres qui sont abattus du fait de leur dépérissement sont remplacés par des espèces mieux adaptées à la région.
Ainsi, dans le respect des espaces boisés de notre commune, nous travaillons pour les générations futures.

Les arbres de notre commune sont comme tous les arbres, ils grandissent et vieillissent. C’est donc en fonction d’un suivi rigoureux que les services techniques de la ville, aidés par des spécialistes, remplacent au gré des ans les arbres de notre ville.







Les cueillettes forestières

L'ONF vous propose un article dans lequel vous trouverez les informations suivantes :

- Trop cueillir menace l’équilibre de la forêt
- Que peut-on trouver au printemps en forêt ?
- Que peut-on trouver un peu plus tard en forêt ?
- A t-on le droit de cueillir en forêt ?





Sangliers


Toute information sur la présence de sangliers est la bienvenue :contactez-nous

Le but des battues n'est pas d'éradiquer les sangliers dans les bois, mais d'en contrôler la prolifération. Les sangliers sont en effet utiles à l'équilibre de la faune et de la flore dans les bois et font partie de l'histoire de ces territoires. C'est là l'un des tributs à payer lorsqu'on vit dans un cadre semi rural





Comment se renouvellent nos forêts ?

Extraits du document d'information rédigé par Bruno de GROULARD
Responsable du Service « Forêt » - Agence Interdépartementale de Versailles - ONF

Chaque forêt doit bénéficier d’un « aménagement » (un plan de gestion) officiellement validé par arrêté du Ministre de l’Agriculture , après avis des parties intéressées (élus, usagers, Commission des Sites..).

Pour les forêts autour de Versailles, les objectifs prioritaires sont la protection des paysages et l’accueil du public. L’intervention sur les peuplements pour assurer la pérennité ne se fait pas sans réflexion préalable sur les conséquences paysagères. Le gestionnaire forestier doit cependant veiller à l’équilibre des classes d’âges par des interventions sylvicoles avec parfois récolte de bois ce qui n’est pas incompatible avec les principaux objectifs évoqués ci dessus.
 
Les riverains et promeneurs sont sensibles, bien sûr, au devenir de « leurs » forêts de renommée. Et ils sont aussi légitimement attentifs aux transformations des zones forestières situées à la périphérie immédiate de l’endroit où ils résident.
 
La forêt vit, vieillit et se renouvelle. Ce cycle se fait sur un ou deux siècles. Le paysage forestier bouge, la forêt rajeunit partout où il le faut au bénéfice des générations à venir.

Des coupes ont eu lieu régulièrement dans de nombreuses parcelles forestières. Les jeunes peuplements, parfois perçus à tort comme de la broussaille par les non initiés, sont déjà là. 
 
Dans le cadre du budget de l’Office National des Forêts, toutes les recettes de la vente des bois sont utilisées pour l’entretien de la forêt (dégagement des semis, plantation, nettoiement).
 
Dans cet esprit, il faut conduire la forêt pendant plus de  cent  ans. Au départ, au cours des trente premières années, la jeune forêt parait dense « broussailleuse » à l’œil du promeneur mais progressivement elle va s’ouvrir, devenir pénétrable, se diversifiée. Déjà, au bout d’un siècle il y aura des frondaisons reposantes. Les générations à venir  profiteront de ces futaies.

L’Aménagement de la forêt suit son cours. Les forestiers ont tous le souci d’assurer la pérennité du cadre de verdure des citadins Ils exploitent avec respect et émotion les arbres pluriséculaires légués par leurs anciens et sont fiers de transmettre aux générations futures ce qu’ils se font un devoir de réussir : « le renouvellement »