Le bois des Metz va retrouver une naturalité avec la création d'un parc forestier


L'ONF et la Ville de Jouy-en-Josas créent un lieu d'accueil privilégié pour le quartier des Metz, quartier vert de la Ville, situé en forêt domaniale de Versailles.
Entourée d'habitations et du nouveau Pôle enfance, cette petite partie de la forêt de Versailles est fortement fréquentée par le public. Afin de mieux aménager et embellir le lieu, et en parallèle de l'extension de la zone de stationnement, l'ON F et la ville de Jouy-en-Josas ont conjointement décidé de faire de cette zone, un parc forestier.
Ce nouveau parc forestier, nommé « Parc forestier des Metz», se situe de part et d'autre du nouveau Pôle enfance.



La commune de Jouy-en-Josas est entourée de plusieurs bois




Les différents bois se répartissent dans tous les quartiers de Jouy-en-Josas :


Le Bois des Metz se situe entre le quartier des Metz et le Petit Jouy



Les Bois Chauveaux longent le quartier du Val d'Albian



Le Bois de l'Homme Mort (prolongé par le Bois du Rocher) descend du Domaine de la Cour Roland vers le centre ville puis vers l'Inra





L'Office National des Forêts a développé un site internet dédié à la forêt domaniale de Versailles.
Ce site permet de synthétiser les informations relatives à la forêt sous l'angle de la découverte. Il permet également de positionner toutes les informations relatives aux actualités de cette forêt qu'il s'agisse de gestion sylvicole, travaux forestiers, événements...







Abattages d’arbres pratiqués sur la commune


INFORMATION TRAVAUX - FORET DEPARTEMENTALE DES BOIS CHAUVEAUX

Création de chemins d'exploitation - Du 15 août 2023 au 15 août 2025
Parcelles concernées : 1a, 2a, 5b, 6b, 7
Raison : canaliser la circulation des engins forestiers, éviter le tassement des sols forestiers et protéger les semis naturels pour la régénération des peuplements. Ces cheminements, qui gardent un aspect naturel, seront entretenus régulièrement pour rester accessibles lors des coupes de bois futures.

Coupes en lisières et chemins - Du 4 septembre 2023 au 15 août 2025
Raison : la maladie de l'encre du châtaignier et la chalarose du frêne entrainent des dépérissements massifs sur ces deux essences. Il est donc nécessaire de sécuriser le périmètre de la forêt et les abords des chemins en enlevant les arbres morts ou dangereux le long des axes de circulation et des propriétés riveraines. 









Explications sur les abattages d’arbres de début 2021 et sur la gestion du bois des Metz par l’ONF.

Document réalisé par Silvano Zanatta, Jovacien du quartier des Metz, initiateur d’une réunion avec l’ONF et la municipalité suite aux inquiétudes générées par ces coupes.




Sur le territoire de notre commune il existe de nombreux endroits arborés sous forme de parcs, promenades ou forêts  communales. L’entretien de ces parties boisées requiert une surveillance régulière de nos arbres et un diagnostic de leur état de santé. 

Les arbres qui sont abattus du fait de leur dépérissement sont remplacés par des espèces mieux adaptées à la région.
Ainsi, dans le respect des espaces boisés de notre commune, nous travaillons pour les générations futures.

Les arbres de notre commune sont comme tous les arbres, ils grandissent et vieillissent. C’est donc en fonction d’un suivi rigoureux que les services techniques de la ville, aidés par des spécialistes, remplacent au gré des ans les arbres de notre ville.







Chenilles processionnaires du pin et du chêne




Ces dernières années, des épisodes de prolifération des populations de chenilles processionnaires du pin et du chêne, aux caractéristiques urticantes, ont été observés sur le territoire francilien, et à Jouy-en-Josas en particulier.
Compte-tenu de leurs caractéristiques urticantes, ces chenilles peuvent, à certaines périodes de l’année (novembre à mars pour la processionnaire du pin, mai à juillet pour la processionnaire du chêne), occasionner des troubles pour la santé humaine : leurs poils microscopiques, très volatiles, peuvent entraîner des réactions allergiques, des démangeaisons vives, des toux irritatives, voire des phénomènes plus violents pour des personnes vulnérables. 

Le Maire a pris un arrêté le 17 février 2020, relatif au recensement, à la prévention et à la lutte contre les chenilles processionnaires du pin et du chêne.
Cet arrêté porte notamment sur les obligations suivantes :
- Recensement : toute personne est invitée à prendre contact avec la Mairie pour signaler des nids sur domaine public et privé ;
- Prévention : tous les propriétaires/locataires ayant des nids sur leur terrain devront prendre les mesures de protection adéquate pour prévenir les contacts avec les personnes vulnérables. La Commune agira bien sûr de même sur ses propriétés ;
- Lutte : chacun est tenu d’éradiquer les nids présents sur les parcelles dont il est propriétaire/locataire. La Commune a prévu pour ses propres besoins un marché avec une entreprise. Pour les particuliers, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour traiter les nids ;
- Sanctions : le non-respect des obligations énumérées ci-dessus est passible d’une verbalisation donnant lieu à amende administrative (article R.610-5 du Code pénal).

Sociétés susceptibles d’intervenir pour l’éradication des nids :

Milles et un jardins
35 rue des chantiers
78000 VERSAILLES
06 80 05 47 69

GFS
5 avenue Henri Colin
92230 GENNEVILLIERS
01 47 37 52 93

SMDA
28 rue Roger Hennequin
78190 TRAPPES
01 30 57 45 96

Une fois sectionnés, les nids doivent être brûlés. Etant donné qu'il est interdit de procéder au brûlage des végétaux à l’air libre en Ile-de-France, si vous souhaitez vous dispenser des services d’une société spécialisée, le Service des espaces verts pourra mettre à disposition gratuitement un incinérateur de jardin.
La demande devra être transmise par mail à notre service des espaces verts via le formulaire de contact.














Les cueillettes forestières

L'ONF vous propose un article dans lequel vous trouverez les informations suivantes :

- Trop cueillir menace l’équilibre de la forêt
- Que peut-on trouver au printemps en forêt ?
- Que peut-on trouver un peu plus tard en forêt ?
- A t-on le droit de cueillir en forêt ?





Chasse

Période de chasse du 23 novembre 2023 au 27 février 2024 - Forêt domaniale de Versailles
Chasse en continu, de 9h à 18h

- Jeudi 23 novembre 
- Jeudi 21 décembre
- Mardi 23 janvier
- Mardi 6 février
- Marid 27 février

Par arrêté préfectoral, il est interdit de pénétrer dans les zones chassées. Lors de ces journées, des panneaux "Chasse en cours" sont disposés en périphérie du secteur chassé.

Retrouvez l’ensemble des calendriers des jours de chasse par forêts domaniales en cliquant sur le lien ci-dessous :
Jours de chasse en forêts domaniales d'Ile-de-France


BATTUE - CHASSE JEUDI 21 DECEMBRE 2023

Présents en trop grand nombre, chevreuils ou sangliers compromettent la régénération naturelle en consommant les jeunes semis et entraînent une baisse de la biodiversité. La chasse est indispensable à la gestion durable des forêts (pour en savoir plus : Cerfs, chevreuils, sangliers… Trop d'ongulés nuit aux forêts).
Afin de maintenir l’équilibre forêt-ongulés des cantons de la forêt domaniale de Versailles dit « Bois des gonards » et « Bois des metz », la tenue d’une opération de chasse aura lieu le jeudi 21 décembre en forêt domaniale de Versailles située sur les communes de Buc et Jouy-en-Josas.
Cette opération est organisée, dirigée et encadrée par des personnels de l’ONF, et se déroule dans des secteurs ouverts et particulièrement fréquentée par le public. Les chasseurs seront, dans la mesure du possible, postés sur miradors le permettant, assurant un tir fichant, avec un maximum de sécurité.
Chaque ligne de tir sera encadrée par un chef de ligne, donnant les consignes poste par poste au cours des différentes traques. Des panneaux informant d'une chasse en cours seront disposés en périphérie des zones chassées.
Toutes les mesures de sécurité seront prises à l’intérieur du massif forestier, les zones chassées seront interdites et fermées au public par arrêté préfectoral. Les services des voiries (DIRE et EPI78/92), les services de police, ainsi que les services des mairies concernées, sont informés, et prendrons les mesures nécessaires afin de signaler aux usagers et de sécuriser leurs domaines de compétence.





Sangliers


Toute information sur la présence de sangliers est la bienvenue :contactez-nous

Le but des battues n'est pas d'éradiquer les sangliers dans les bois, mais d'en contrôler la prolifération. Les sangliers sont en effet utiles à l'équilibre de la faune et de la flore dans les bois et font partie de l'histoire de ces territoires. C'est là l'un des tributs à payer lorsqu'on vit dans un cadre semi rural





Comment se renouvellent nos forêts ?

Extraits du document d'information rédigé par Bruno de GROULARD
Responsable du Service « Forêt » - Agence Interdépartementale de Versailles - ONF

Chaque forêt doit bénéficier d’un « aménagement » (un plan de gestion) officiellement validé par arrêté du Ministre de l’Agriculture , après avis des parties intéressées (élus, usagers, Commission des Sites..).

Pour les forêts autour de Versailles, les objectifs prioritaires sont la protection des paysages et l’accueil du public. L’intervention sur les peuplements pour assurer la pérennité ne se fait pas sans réflexion préalable sur les conséquences paysagères. Le gestionnaire forestier doit cependant veiller à l’équilibre des classes d’âges par des interventions sylvicoles avec parfois récolte de bois ce qui n’est pas incompatible avec les principaux objectifs évoqués ci dessus.
 
Les riverains et promeneurs sont sensibles, bien sûr, au devenir de « leurs » forêts de renommée. Et ils sont aussi légitimement attentifs aux transformations des zones forestières situées à la périphérie immédiate de l’endroit où ils résident.
 
La forêt vit, vieillit et se renouvelle. Ce cycle se fait sur un ou deux siècles. Le paysage forestier bouge, la forêt rajeunit partout où il le faut au bénéfice des générations à venir.

Des coupes ont eu lieu régulièrement dans de nombreuses parcelles forestières. Les jeunes peuplements, parfois perçus à tort comme de la broussaille par les non initiés, sont déjà là. 
 
Dans le cadre du budget de l’Office National des Forêts, toutes les recettes de la vente des bois sont utilisées pour l’entretien de la forêt (dégagement des semis, plantation, nettoiement).
 
Dans cet esprit, il faut conduire la forêt pendant plus de  cent  ans. Au départ, au cours des trente premières années, la jeune forêt parait dense « broussailleuse » à l’œil du promeneur mais progressivement elle va s’ouvrir, devenir pénétrable, se diversifiée. Déjà, au bout d’un siècle il y aura des frondaisons reposantes. Les générations à venir  profiteront de ces futaies.

L’Aménagement de la forêt suit son cours. Les forestiers ont tous le souci d’assurer la pérennité du cadre de verdure des citadins Ils exploitent avec respect et émotion les arbres pluriséculaires légués par leurs anciens et sont fiers de transmettre aux générations futures ce qu’ils se font un devoir de réussir : « le renouvellement »