En application de la loi du 27 février 2002 concernant la démocratie de proximité, un espace d’expression libre sur le site internet est réservé aux élus n’appartenant pas à la majorité municipale.

Les textes publiés dans cette rubrique relèvent de la seule responsabilité des signataires. Ils ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de la mairie de Jouy-en-Josas.


Imprimé de Jouy n°34 - Octobre 2020


Rassemblement pour Jouy

Les pôles projets et vos référents de quartier
La rentrée a démarré de façon très active pour tous les conseillers municipaux : chaque conseiller de la majorité s’est vu confier une mission particulière, en lien avec ses compétences, ses centres d’intérêt, et le programme que nous avions proposé pendant la campagne.
Six pôles projets ont ainsi été créés, calqués sur les priorités du mandat :
> transition écologique et énergétique
> vivre ensemble
> rayonnement et attractivité de la ville
> éducation, jeunesse et sports
> aménagement urbain
> finances et budget
… et un septième pôle innovant, la prospective territoriale, dont nous avons déjà parlé et qui permet de réfléchir en prenant du recul sur le quotidien, aux grands enjeux pour notre ville : quelle ville en 2030 ou 2050 ?
Dans ces pôles animés par un adjoint ou un délégué du maire, les projets sont débattus de façon transversale, l’information circule et les idées fusent.
Un beau modèle de fonctionnement, innovant et dynamique. Des référents de quartier sont aussi à votre écoute et organiseront prochainement des réunions près de chez vous :
> les Metz - Gilles Curti et Guy Bais
> le Centre - Marie-France Onesime et Christophe Ruault
> rue de la manufacture - Marie-Claude Bouguet
> Petit Jouy - Jean-François Aubert et Alexandre Jamet
> Val d’Albian - Agnès Prieur de la Comble et Daniela Ortenzi Quint
> Parc de Diane : Francois Bréjoux et Emilie Letailleur.
Les bonnes volontés sont toujours les bienvenues.
Dans ce contexte sanitaire très pesant pour tous, nous restons plus que jamais mobilisés.
L'équipe RPJ - Rassemblement pour Jouy


Un Avenir pour Jouy

De la démocratie... aux réseaux sociaux
Depuis l’élection de la nouvelle majorité, la démocratie recule à Jouy. Le droit à l’information sur les affaires de notre commune, le droit à l’échange et au dialogue entre personnes responsables et constructives nous sont refusés. Le dialogue est fondamentalement nécessaire. Quand il n’y a plus de dialogue dans les instances, commissions, conseils municipaux et autres, le dialogue trouve sa place ailleurs. Cet ailleurs est devenu le réseau social, lieu de liberté, mais espace restrictif, qui ne vit que de l’instantanéité. Car bien souvent quand le post est une question, il ne sert qu’à mettre en valeur la question et son émetteur, tout en oubliant les réponses.
Un conseiller de la majorité nous a interpellés sur les réseaux sociaux, à propos de la réponse de Mme le maire à un article, sur ce même réseau social, de Contrib City, il « déplore qu’aucun protagoniste d’UAPJ n’ait encore réagi pour soutenir les valeurs portées par Mme le Maire ». Comme si nous devions être jetés à la vindicte populaire des réseaux sociaux !
Voici notre réponse qui fut portée en conseil municipal et puis reprise sur le réseau social : « Nous profitons de cet étonnement pour réaffirmer notre rôle d’élu d’un Avenir pour Jouy et rappeler nos valeurs. Nous croyons à la transparence, la pluralité des opinions et à la démocratie locale.
A ce titre, notre rôle n’est pas de commenter les interactions de Mme le Maire avec ses opposants en dehors du conseil municipal. Notre action se concentre sur l’intérêt général des Jovaciens et la vie au sein de la commune. Nous nous abstrayons des débats inutiles.
Retrouvez nos engagements, notre vison et nos actions dans nos supports et dans notre journal L’Echo de Jouy. Notre priorité : c’est vous. »
www.unavenirpourjouy.fr
Cyrielle Flosi, Denise Thibault, Grégoire Ekmekdje, Serge Karius et Jean-Paul Rigal pour le groupe UAPJ



Mot du Maire - Novembre 2020

Un Avenir pour Jouy

Dans cette période dramatique de crise sanitaire, la majorité a voté le 12 octobre 2020, une délibération autorisant le Maire à utiliser le budget de la commune pour financer les frais d’avocats dans la perspective de poursuivre en justice, à titre personnel, un site d’informations. Ce dernier a diffusé le 27 août un article s’interrogeant sur la déclaration de Mme le Maire à la Haute Autorité pour la Transparence et la Vie Publique. La rémunération mensuelle déclarée de 484€ semble, selon le site d’informations ContribCity peu, eu égard aux postes occupés (Maire, Vice-présidente du département, Vice-présidente de VGP). Le groupe des élus d’Un Avenir Pour Jouy s’est opposé fermement et clairement en conseil municipal à cette résolution que nous jugeons illégale et infondée, représentant à nos yeux un abus de pouvoir et d’argent public, les montants engagés n’étant pas plafonnés.
Groupe des élus UAPJ.