Commission du Développement Durable
Mairie de Jouy en Josas
78350 Jouy-en-Josas
Courriel : formulaire de contact



Trame noire

Depuis de nombreuses années, Jouy-en-Josas est engagée dans la transition écologique et énergétique.

C’est le fil rouge de notre politique et de notre vision pour la ville : dans les investissements et dans le fonctionnement, chaque euro dépensé doit être mesuré dans le cadre de cette nécessaire transition. Les investissements peuvent aussi être priorisés en fonction des économies de dépenses de fonctionnement qu’ils vont générer, notamment pour l’énergie. C’est ainsi que l’éclairage public de nos rues est aujourd’hui d’actualité. C’est en effet le premier poste de consommation d’électricité de notre commune. Et au moment où nous devons faire face à une explosion, probablement durable, des prix de l’énergie, il est important d’agir.
C’est ensemble, à notre échelle, que nous pouvons aussi agir pour notre planète. Je sais que je peux compter sur chacun de vous pour cela.

A l’issue de la phase d’expérimentation et de concertation qui s’est déroulée de juillet à novembre 2022, une réunion publique a été organisée le 2 décembre 2022.
Il a été convenu de maintenir l’extinction de l’éclairage public de 23h à 6h toutes les nuits sauf le vendredi et samedi soir : de minuit à 6h.
Et entre le 1er juillet et le 31 août, l’extinction du soir sera décalée d’1 heure (à minuit sauf vendredi et samedi : à 1h du matin).


Vous pouvez bien entendu continuer à nous faire part de vos remarques à l’adresse tramenoire@jouy-en-josas.fr, elles seront étudiées attentivement. Le dispositif d’extinction pourra en effet être modulé dans le temps si nécessaire.


Le développement durable : une démarche participative et transversale

Répondre avec les ressources de la planète aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs... Tel est le défi que représente le "développement durable" et pour lequel la mobilisation de tous - entreprises, pouvoirs publics et société civile - est indispensable. Pour répondre à cet enjeu, Jouy s'est dotée d'une commission "Transition écologique et énergétique", animée par François Bréjoux et réunissant élus, agents de la ville et habitants.

La commission s'investit dans 6 domaines :
- Efficacité énergétique
- Nature dans la ville
- Transports et mobilité durables
- Nuisances sonores
- Tri et lutte contre le gaspillage, recyclage
- Veille environnementale

L'occasion d'échanger sur les enjeux en matière de développement durable et d'élaborer une stratégie d'action cohérente et partagée.

Le développement durable doit être à la fois économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l'économie un moyen et l'environnement une condition.
Le développement est "durable" s'il est conçu de manière à en assurer les pérennité du bénéfice pour les générations futures.

Dimension environnementale : Préserver, améliorer et valoriser l'environnement et les ressources naturelles sur le long terme, en maintenant les grands équilibres écologiques, en réduisant les risques et en prévenant les impacts environnementaux.

Dimension sociale : Satisfaire les besoins humains et répondre à un objectif d'équité sociale, en favorisant la participation de tous les groupes sociaux sur les questions de santé, logement, consommation, éducation, emploi, culture...

Dimension économique : Développer la croissance et l'efficacité économique, à travers les modes de production et de consommation durables.







Jouy : futur "Territoire à énergie positive"

Investie de longue date dans la préservation de l'environnement, Jouy-en-Josas s'apprête à franchir une nouvelle étape. La commune vient d'être retenue dans le cadre de l'appel à projet "Territoires à énergie positive pour la croissance verte" (TEPCV). Lancé en 2014 par la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, ce programme vise à accompagner les actions de 212 territoires investis dans la lutte contre le changement climatique, la réduction de la consommation énergétique, le développement des énergies renouvelables locales et l'implantation de filières économiques responsables, à l'image des circuits courts et d'une agriculture de proximité, favorisant la création locale d'emplois.

Des objectifs ambitieux et durables
Pour Jouy, comme pour 39 autres territoires d'Ile-de-France sélectionnés pour devenir "territoires à énergie positive", il s'agit notamment de décliner au plan local les objectifs fixés par la loi du 17 oaût 2015 sur la transition énergétique. Ainsi, à travers ce "pacte", la Ville s'engage à réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre, de 20% sa consommation d'énergie et de porter à 32% la production d'énergie renouvelable dans la consommation énergétique finale, à l'horizon 2030. " Au-délà des objectifs chiffrés, cet engagement fort de Jouy en faveur de la réduction des émissions polluantes et de l'efficacité énergétique illustre la volonté de la Ville de poursuivre et de renforcer la dynamique environnementale impulsée depuis 2008". Une politique qui s'est déjà traduite sur le terrain par la mise en place de nombreuses actions. "Dès 2009, nous avons notamment fait réaliser un audit énergétique sur les bâtiments publics à partir duquel nou avons pu établir un programme pluriannuel d'investissement sur 12 ans. Les premiers résultats sont aujourd'hui visibles. Pour preuve, nous avons déjà réussi à réduire de 25 à 30% nos consommations d'énergie grâce aux travaux d'isolation et de chauffage engagés".

Transmettre les bonnes pratiques
Si Jouy entend aujourd'hui, à son échelle poursuivre et amplifier son action en faveur du climat, elle se mobilise également pour partager, transmettre ces bonnes pratiques. En direction des habitants, à l'instar des "Forum de l'Eco Habitat" - dont la dernière édition, en 2014, a réuni près de 300 personnes et la la prochaine se déroule novembre 2016 - ou encore de la conférence sur la rénovation thermique pour les copropriétés en novembre 2015. Et parce que les bonnes habitudes se prennent dès le plus jeune âge, des actions de sensibilisation sur la préservation des ressources, le tri ou encore la luette contre le gaspillage sont également menées dans les écoles.